Basel Abbas & Ruanne Abou-Rahme : un autre regard sur la Palestine

Basel Abbas & Ruanne Abou-Rahme : un autre regard sur la Palestine
Vue de l'installation “The song is the call, and the land is calling”, Copenhagen Contemporary ©David Stjernholm.

Présentée simultanément à la Copenhagen Contemporary et à la Glyptotek de Copenhague jusqu’au 29 décembre, l’exposition du duo d’origine palestinienne Basel Abbas et Ruanne Abou-Rahme, The song is the call and the land is calling, offre une immersion troublante dans la mémoire collective et le pouvoir des expressions culturelles. 

Tournée autour du sentiment d’appartenance, du besoin d’autodétermination, mais aussi autour de la violence du monde, la pratique de Basel Abbas & Ruanne Abou-Rahme ne semble avoir d’autre ambition que de plonger le spectateur au cœur de la lutte palestinienne. Preuve en est faite actuellement à Copenhague avec The song is the call and the land is calling, une double exposition où les œuvres du duo, présentées ici sous forme d’installations vidéo et sonores, mais aussi d’archives, permettent de comprendre un peu mieux, et avec un peu plus de poésie, le climat catastrophique en Cisjordanie.

Vue d’installation, The song is the call and the land is calling, Ny Carlsberg Glyptotek ©David Stjernholm

Deux artistes, deux expos

Du côté de la Copenhagen Contemporary, les visiteurs sont invités à découvrir Where the soil has been disturbed (2022-2023), une installation multicanal qui utilise des chardons séchés comme métaphore de la dépendance du territoire palestinien. À ses côtés, May amnesia never kiss us on the mouth: only sounds that tremble through us (2020-), une autre installation vidéo, se déploie sur plusieurs écrans rassemblant des enregistrements de réseaux sociaux où l’on voit des Palestiniens, des Irakien ou des Syriens danser et chanter dans des lieux publiques. Selon les artistes, tous les deux nés en 1983, cette œuvre permet de montrer « comment les communautés brisées résistent à l’anéantissement et récupèrent leur place, leur soi et leur communauté ».

À la Glyptotek, And yet my mask is powerful Part 1, 2, 3 (2016–18) joue avec des masques néolithiques de Cisjordanie vieux de 9 000 ans que Basel Abbas et Ruanne Abou-Rahme ont extirpé numériquement de collections privées. Jusqu’en 2014, année au cours de laquelle le public a pu enfin en prendre connaissance lors d’une exposition d’envergure au Musée d’Israël, ces masques ont été cachés à la vue de tous. En visitant l’exposition de façon virtuelle, les artistes ont donc une double idée : « pirater » les masques en les reproduisant à l’aide de l’impression 3D, et restituer par la suite les copies en Cisjordanie, dans une dynamique de juste retour au pays. Un geste finalement logique de la part d’un duo animé par l’envie d’utiliser le son, l’image et le texte pour révéler d’autres imaginaires politiques.

The song is the call, and the land is calling, jusqu’au 29.12, Copenhagen Contemporary/Ny Carlsberg Glyptotek.

À lire aussi
Palestine : quelle place donner à l’art numérique sous les bombes ?
“Un métro à Gaza” ©Mohamed Abusal
Palestine : quelle place donner à l’art numérique sous les bombes ?
L’art peut-il être une source de résistance ? À l’heure où les combats font rage sur le territoire palestinien, comment les…
20 février 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Art numérique : les artistes arabes demandent voix au chapitre
Skyseeef, Série Culture is the waves of the future, 2024, photographie © Skyseeef
Art numérique : les artistes arabes demandent voix au chapitre
À l’occasion de l’exposition “Arabofuturs” actuellement présentée à l’Institut du Monde Arabe, reportage auprès des artistes…
22 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Premier contact : Anhar Salem en 3 infos essentielles
“Love & Revenge“ ©Anhar Salem
Premier contact : Anhar Salem en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une oeuvre, une pensée, un thème, une esthétique… qui peut bouleverser à jamais notre…
26 juillet 2023   •  
Écrit par Manon Schaefle
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard