« Poetics of Encryption », l’exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies

"Poetics of Encryption", l'exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies
“holding death close”, 2021. Video still ©enorê

Présentée à la galerie KW et inspirée du livre Poetics of Encryption: Art and the Technocene de Nadim Samman, l’exposition berlinoise révèle les mystères des outils numériques. Dans l’idée d’instaurer un avenir harmonieux entre l’homme et la machine ?

Le numérique fait partie intégrante de notre quotidien. Pourtant, si l’on utilise aisément notre smartphone, notre ordinateur ou des outils basés sur l’intelligence artificielle, seul un petit nombre d’entre nous peut se vanter d’en comprendre les rouages, d’en saisir toutes les possibilités. Des lacunes de plus en plus frustrantes, à mesure que les algorithmes se développent et s’imposent dans notre vie de tous les jours. Thomas Hobbes en personne n’affirmait-il pas, dans son Léviathan, que « le savoir, c’est le pouvoir »

IDLE (acts α and β), 2023, 4K video, 25 minutes ©Émilie Brout & Maxime Marion/22,48 m²

Bienvenue à l’ère de la technocène ?

Ce manque de connaissance est le point de départ de l’exposition collective Poetics of Encryption (Poétique du cryptage, en VF) qui tente d’illustrer notre relatif manque de pouvoir face à des systèmes informatiques impénétrables. Pour cela, l’évènement se décompose en trois étapes, assez conceptuelles : un Black Site (comment les technologies émergentes capturent l’attention des utilisateurs), une Black Box (comment elles fonctionnent) et un Black Hole (comment elles déforment l’espace-temps culturel). Ainsi, le premier espace simule notre enfermement dans une tombe technologique, tandis que le deuxième rassemble des artistes interrogeant la notion « d’exclusion intellectuelle » des produits de consommation et industriels, omniprésents au sein de notre quotidien. Enfin, le dernier chapitre de l’exposition s’intéresse aux archives numériques et à la façon dont l’informatique brouille notre capacité de distinction entre intérieur et extérieur, avant et après, sens et non sens. 

Au total, ce ne sont pas moins de 40 artistes internationaux (Émilie Brout & Maxime Marion, Kate Crawford, Eva & Franco Mattes, Julian Charrière, Oliver Laric) présentant des œuvres historiques ou inédites qui sont rassemblés au sein de la KW de Berlin. Soucieuse de prolonger l’expérience au-delà de ses murs, cette dernière a également mis en place une plateforme numérique faisant office de galerie virtuelle où l’on retrouve trois commandes « web-first », un chatbot IA ainsi qu’une documentation approfondie. Après ça, on ne pourra plus dire que l’on ne savait pas.

À lire aussi
Dans sa nouvelle exposition-performance, le Grand Palais Immersif rêve d’artificiel
“Abiogenesis” ©Marcos Kay
Dans sa nouvelle exposition-performance, le Grand Palais Immersif rêve d’artificiel
Imaginée en partenariat avec Microsoft, l’événement “Artificial Dreams, L’IA au cœur de la création artistique”, dont Fisheye Immersive…
10 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Art numérique : quelles sont les 10 expositions à voir en avril ?
“DOKU The Flow” ©Lu Yang
Art numérique : quelles sont les 10 expositions à voir en avril ?
Avril vient à peine de débuter et, déjà, annonce-t-il une flopée d’expositions d’art numérique. Histoire de ne rien louper, Fisheye…
03 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Émilie Brout & Maxime Marion, ou le rêve d’une mythologie alternative
“IDLE” ©Émilie Brout & Maxime Marion
Émilie Brout & Maxime Marion, ou le rêve d’une mythologie alternative
En cette rentrée, le duo parisien a visiblement décidé d’occuper l’espace artistique : exposés lors de la dernière édition de Scopitone…
12 octobre 2023   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Explorez
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
©Julien Liénard
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique....
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
K2-18B ©Musée Cognac
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
Et si samedi 1er juin, vous délaissiez votre lit pour passer la nuit au musée ? À l’occasion de la Nuit Blanche, Fisheye Immersive...
21 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
L'œuvre du jour : "L'effort, le monde" de Jacques Perconte
“L'effort, le monde” de Jacques Perconte ©Le Générateur
L’œuvre du jour : « L’effort, le monde » de Jacques Perconte
Dans l’obscurité du Générateur, l’artiste Jacques Perconte, plasticien et réalisateur, nous invite à suivre les différentes ascensions...
20 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Fisheye Immersive La Revue : le premier magazine francophone dédié à la création numérique
Fisheye Immersive La Revue : le premier magazine francophone dédié à la création numérique
Porté par des entretiens au long cours (Salomé Chatriot, Fred Forest, Julien Creuzet), des analyses critiques, philosophiques ou...
18 mai 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
©Julien Liénard
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique....
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Art numérique : les artistes arabes demandent voix au chapitre
Skyseeef, Série Culture is the waves of the future, 2024, photographie © Skyseeef
Art numérique : les artistes arabes demandent voix au chapitre
À l’occasion de l’exposition “Arabofuturs” actuellement présentée à l’Institut du Monde Arabe, reportage auprès des artistes...
22 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
K2-18B ©Musée Cognac
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
Et si samedi 1er juin, vous délaissiez votre lit pour passer la nuit au musée ? À l’occasion de la Nuit Blanche, Fisheye Immersive...
21 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard