Faire de son bureau un musée : bonne idée ?

29 mars 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Faire de son bureau un musée : bonne idée ?
©Videlio/Artpoint

Incroyable mais vrai, l’art numérique s’invite au bureau, notamment au sein des sièges des grandes entreprises, où cette tendance semble s’accentuer. Explications.

Dans une étude menée par Viking en 2019, 54 % des employés l’affirmaient avec conviction : l’art devrait toujours être présent dans les environnements de travail. Paraîtrait-il que l’on se sent plus heureux avec des peintures dans son bureau. Pas faux. Toujours est-il que, cinq ans plus tard, l’art numérique semble prendre une place de plus en plus importante au sein des espaces tertiaires. Il n’y a qu’à voir l’œuvre placée dans le hall d’accueil du siège du cabinet ESI Design : un tableau numérique évolutif de 7 mètres de haut générant près de  5 000 compositions uniques rendant hommage à la ville de Chicago.

En sous-texte, il y a bien évidemment un objectif : transformer des bâtiments de bureaux, parfois ternes, souvent peu chaleureux, en lieux d’expériences capables d’attirer l’attention des passants et de proposer de l’art là où on ne l’attend pas. Peut-être est-ce aussi là une manière de galvaniser les salariés dans leur ardeur à la tâche, voire de mettre un peu de vernis sur un marché du travail de plus fragmenté, où beaucoup luttent pour exercer leur métier dans des conditions décentes. Qui sait ?

Un nouveau marché

La France n’est pas en reste au sujet de cette nouvelle connexion entre art et tertiaire. Récemment, le groupe français spécialisé dans l’audiovisuel Videlio s’est associé avec la start-up Artpoint, société spécialisée depuis 2019 dans la diffusion de l’art numérique, précisément dans l’idée de faire passer l’art des galeries aux entreprises privées. « À notre lancement, nous avons ciblé les secteurs les plus pertinents : l’hôtellerie, le retail et les bureaux d’entreprise, car l’art était à la croisée de multiples enjeux pour ces trois types d’acteurs », explique Laurie Bonin, l’une des cofondatrices, au média Maddyness.

Une décision qui a su précéder la pandémie, que personne n’a vu venir et qui, selon l’entrepreneure française, a transformé les bureaux en « lieux de convivialité où on vient pour s’inspirer et partager avec ses collaborateurs. L’art a un effet brise-glace à l’échelle d’un groupe et favorise les échanges ». En s’appuyant sur l’immense catalogue d’artistes numérique d’Artpoint (plus de 350 artistes issus du monde entier et des milliers d’œuvres digitales), Videlio propose ainsi de mettre en œuvre, superviser, héberger, maintenir et faire évoluer un projet artistique. 

Promouvoir l’art numérique

Depuis une douzaine d’années, l’entreprise rentingART installe également des expositions temporaires d’art contemporain dans les bureaux de grandes entreprises. Pour Jade Tarrusson, business development manager chez rentingART, « l’art est un formidable outil de communication pour l’entreprise qui permet de valoriser la perception de ces locaux tout en répondant à la problématique du bien-être en entreprise des collaborateurs ».

Elle développe : « Aujourd’hui grâce à l’art digital, nous touchons des entreprises tournées vers la technologie et l’innovation. Nous cherchons à faire connaître ces créateurs au grand public, en diffusant des œuvres trop souvent cantonnées aux galeries d’art et aux musées. L’installation des écrans nécessite une simple prise électrique et une connexion Internet. Nous contrôlons la programmation à distance, ce qui nous permet de proposer un artiste différent chaque jour à partir d’un catalogue de plus de 10 000 œuvres digitales. Nous faisons en sorte d’adapter les propositions artistiques à l’ADN de l’entreprise et à l’actualité ». Et ainsi contribuer à démocratiser l’art numérique, qui devient accessible même lorsque l’on va bosser. 

À lire aussi
Comprendre et apprécier l'art numérique : les curateurs répondent
©Chroniques – Biennale des imaginaires Numériques
Comprendre et apprécier l’art numérique : les curateurs répondent
Pour percer les mystères de l’art numérique et le définir au mieux, rencontre avec trois commissaires d’exposition spécialisés dans le…
20 décembre 2023   •  
Écrit par Benoit Gaboriaud
Tour de France des lieux dédiés à l'art numérique
Salle d’exposition du Grand Palais Immersif © Iconem
Tour de France des lieux dédiés à l’art numérique
De Paris à Avignon, en passant par le Havre, la rédaction de Fisheye Immersive vous propose de partir à la rencontre de la création…
04 novembre 2023   •  
Écrit par Zoé Terouinard
« Un moyen de laisser place à l’émerveillement » : les technologies immersives sous l’œil de spécialistes
“Heaven’s Gate”, Marco Brambilla, 2022 ©Quentin_Chevrier/Biennale Némo 2023
« Un moyen de laisser place à l’émerveillement » : les technologies immersives sous l’œil de spécialistes
De la création artistique à la gestion de notre quotidien, les technologies immersives imposent leur présence et génèrent de nombreuses…
27 mars 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Explorez
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
“Attila cataracte ta source/aux pieds des pitons verts/finira dans la grande mer/gouffre bleu/nous nous noyâmes/dans les larmes marées de la lune”, Pavillon français, Julien Creuzet ©Jacopo La Forgia
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
Alors que la 60ème édition de la Biennale de Venise vient d’être inaugurée, zoom sur cinq artistes qui mettent l’art numérique au centre...
18 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"Poetics of Encryption", l'exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies
“holding death close”, 2021. Video still ©enorê
« Poetics of Encryption », l’exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies
Présentée à la galerie KW et inspirée du livre “Poetics of Encryption: Art and the Technocene” de Nadim Samman, l'exposition berlinoise...
16 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"À quoi rêvent les ondes ?" La belle exposition du collectif Bones & Clouds
“D'ici peu...” ©Bones & Clouds
« À quoi rêvent les ondes ? » La belle exposition du collectif Bones & Clouds
Matérialiser ce qui échappe à notre perception ; créer un point de connexion entre l'art, la science et la spiritualité ; éprouver...
15 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"What The Punk!", le documentaire qui décrypte la naissance des CryptoPunks
Extrait du documentaire “What The Punk!”
« What The Punk! », le documentaire qui décrypte la naissance des CryptoPunks
Présenté lors de la dernière édition du Festival international du film sur l’art (FIFA), “What The Punk!” revient sur l’une des plus...
12 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Botanique et science-fiction : rencontre avec l'artiste pluridisciplinaire Léa Collet
Botanique et science-fiction : rencontre avec l’artiste pluridisciplinaire Léa Collet
Candide l’affirmait : “Il faut cultiver notre jardin”. L’artiste Léa Collet, elle, cultive le sien sur le vaste terrain du numérique....
19 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Book club : "Le Samouraï virtuel" de Neal Stephenson
Book club : « Le Samouraï virtuel » de Neal Stephenson
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres...
19 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
“Attila cataracte ta source/aux pieds des pitons verts/finira dans la grande mer/gouffre bleu/nous nous noyâmes/dans les larmes marées de la lune”, Pavillon français, Julien Creuzet ©Jacopo La Forgia
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
Alors que la 60ème édition de la Biennale de Venise vient d’être inaugurée, zoom sur cinq artistes qui mettent l’art numérique au centre...
18 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Bill Viola, au seuil de l'image et du temps
Bill Viola. “Sculptor of Time” ©Tempora/Anthony Dehez
Bill Viola, au seuil de l’image et du temps
En 18 œuvres vidéo aussi diverses (écrans, installations, salles immersives) que puissantes, l’exposition “Sculptor Of Time” du Musée de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Laurent Catala