Rencontres d’Arles : 7 oeuvres numériques à voir cet été

10 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Rencontres d'Arles : 7 oeuvres numériques à voir cet été
“MOTORSTUDIES_DTB”, 2016 ©François Bellabas/ADAPG, Paris

Depuis 1970, le festival des Rencontres d’Arles prend possession de la ville de Provence pour mettre le médium à l’honneur. Avec le temps, c’est à noter, les rues et les galeries locales accueillent également avec toujours plus d’entrain la création numérique. L’édition 2024 n’y déroge pas. On y était, on vous raconte.

Si la rédaction de Fisheye a pris place du 1er au 6 juillet au cœur de la cour de l’Archevêché pour animer un des temps forts du festival, celle de Fisheye Immersive a également de quoi se régaler durant toute la durée des Rencontres d’Arles ! Entièrement dédié à la photographie, l’évènement élargit toutefois son champ d’obversation, introduisant de nouvelles manières d’appréhender ce médium à l’aide d’outils numériques. La preuve avec sept artistes qui portent haut les couleurs du numérique.

Un homme se baladant au milieu d'une scénographie où des structures noires sont posées au sol.
©Studio DRIFT, 2024

Studio DRIFT – Living Landscape

Présentée au sein de la tour LUMA Arles, l’exposition du studio néerlandais DRIFT rend hommage à la peinture de Van Gogh au sein de la cité qui abrite elle-même la Fondation Vincent van Gogh. En utilisant l’IA, les 64 artistes de cet impressionnant collectif mené par Lonneke Gordijn et Ralph Nauta mettent un coup de projecteur sur les interactions subtiles entre les différents éléments présents dans les toiles du maître tout en créant une expérience immersive associant son et image. Impressionnant !

À lire aussi
Studio DRIFT - Living Landscape
© Courtesy of DRIFT
En cours
Exposition
Studio DRIFT – Living Landscape
01.0601.09
LUMA Arles, La Tour
À Arles, “Living Landscape” réunit deux œuvres immersives et innovantes du collectif hollandais DRIFT, “Coded Nature” et “Murmuring…
Des spectateurs se baladant dans un chapiteau parsemé d'écran à 360° où est diffusé le film de Diana Thater.
Practical Effects, 2024 ©Diana Thater

Diana Thater – Practical Effects

Toujours à LUMA, toujours en parallèle aux Rencontres d’Arles, Diana Thater, reconnue à l’international pour ses installations et projections vidéo, présente tout l’été Practical Effects : un robot-primate biomimétique qui, étant le dernier être vivant sur Terre, « trouve sa seule compagnie dans les figures topiaires qu’il entretient avec soin ». Pour cela, l’artiste américaine a notamment collaboré avec la célèbre maison de costumes hollywoodienne Michael Schmidt Studios, mais a également abondamment puisé l’inspiration dans la science-fiction (notamment le film culte Silent Running, sorti en 1972). En résulte une œuvre touchante, mélancolique, portée tout d’une long par une vision de l’avenir propre au 21ème siècle et une certaine morale : oui, chez Diana Thater, ce sont bien les robots qui donnent à l’humain une leçon d’humanité et, pourquoi pas, d’écologie.

Coucher de soleil à Los Angeles
MOTORSTUDIES_DTB, 2016 ©François Bellabas/ADAPG, Paris

François Bellabas – An Electronic Legacy

Exposé dans le fameux Monoprix d’Arles en qualité de lauréat du Prix Découverte de la Fondation Louis Roederer, le projet de François Bellabas interroge la place des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle dans la photographie. En considérant l’IA comme un outil, l’artiste local donne à voir une Californie complètement fantasmée, où le réel se mêle à la fiction sans distinction aucune.

À lire aussi
François Bellabas - La mécanique des algorithmes
François Bellabas ©Stéphanie Solinas/ADAGP, Paris, 2024
François Bellabas – La mécanique des algorithmes
On le connaissait pour son travail au sein du duo d’artistes Gourau Phong qui avait signé la facétieuse œuvre en réalité augmentée, Can…
15 avril 2024   •  
Écrit par Lila Meghraoua
Une femme retournée sur le toit d'une voiture, qui elle-même s'enfonce dans une flaque d'essence.
Partir LoinÉchouer, 2024 ©Nhu Xuan Hua et Vimala Pons

Nhu Xuan Hua et Vimala Pons – Heaven and Hell

À la fois photographes et performeuses, les deux artistes imaginent un ensemble d’art total, une exposition immersive à découvrir au son d’une mélodie spécialement conçue pour l’événement, à écouter casque sur les oreilles et disponible via un QR code. Dans cette ode à la maison et à l’espace domestique, chaque personnage photographié a été inspiré par une héroïne réelle ou fictionnelle, aussi bien tiré de la culture pop que de l’Histoire avec un grand H. C’est conceptuelle, certes. C’est novateur, bien sûr. Mais c’est surtout hautement fascinant !

À lire aussi
Tsirihaka Harrivel – Performances digitales
Tsirihaka Harrivel – Performances digitales
Symbole d’un spectacle vivant toujours plus intéressé par les possibilités offertes par le virtuel, Tsirihaka Harrivel présentait il y a…
25 avril 2023   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Passion ©Jun-Jieh Wang

Jun-Jieh Wang – Passion

Intéressée par l’idée d’explorer les complexités de l’interaction humaine à travers le prisme de l’immigration, de la mondialisation et des crises d’identité, la Fondation MRO accueille l’installation vidéo Passion de Jun-Jieh Wang, qui s’inspire autant de la narration chère à Jean-Luc Godard et du décor du dernier film de Rainer Werner Fassbinder (Querelle, 1982) que des éléments visuels du légendaire créateur de mode Alexander McQueen. Une œuvre référencée, donc, mais qui trouve sa singularité dans son traitement de thèmes sensibles : l’exploration du désir, de la passion, de la mort et de la nature de l’art à travers l’interaction entre l’astronaute Hal et trois marins.

Françoise ©Chun-Yi Chang

Chun-Yi Chang – Françoise

Toujours à la Fondation MRO, Chun-yi Chang, également originaire de Taïwan, propose l’installation audiovisuelle Françoise, qui témoigne d’une envie de dialoguer avec autrui, de consolider un lien disparu, fragile, d’autant plus au sein d’une société anxieuse. En résulte un paysage sonore et visuel où les propos et les réflexions s’entrelacent et forment un tout dans un écho lointain. Sont-ils des prières ? Des pensées rêvées ? Des discours étouffés ? Le mystère est entier.

Un jeune garçon tenant un légume XXL entre les mains.
Peter Trimmel remporte le premier prix pour son fenouil UHY au Kooma Giants Show à Limbourg, série Le fermier du futur, 2023 ©Bruce Eesly

Bruce Eesly – Le Fermier du Futur

Voilà encore un autre artiste qui s’amuse avec l’IA ! En reproduisant des clichés inspirés des années 1960, Bruce Eesly créé une chronologie de la révolution verte de toute pièce, accentuant les manipulations génétiques et faisant poser de jeunes récoltants affublés de légumes XXL dans les bras. Un travail à la limite de l’absurde qui met pourtant le doigt sur le ridicule de la quête du fruit parfait et sur la véracité des images auxquelles nous sommes régulièrement confrontés.

À lire aussi
Archevêché by Fisheye : notre rendez-vous maison lors des Rencontres d'Arles
Exposition “10/10” ©Sofiya Loriashvili
Archevêché by Fisheye : notre rendez-vous maison lors des Rencontres d’Arles
Comme chaque été, Fisheye migre dans le sud, direction les Rencontres d’Arles ! Du 1er au 6 juillet, la rédaction s’installe au cœur de…
29 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
En immersion aux GOBELINS, avec les futurs acteurs du numérique
”No Reality Now“ ©Florian Salabert
En immersion aux GOBELINS, avec les futurs acteurs du numérique
Classée « première école d’animation au monde », les Gobelins forment les futurs professionnels du numérique. Début juin, à l’occasion du…
09 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Victor Burgin, de la photographie à la modélisation numérique 3D
« Adaptation Still » ©Victor Burgin
Victor Burgin, de la photographie à la modélisation numérique 3D
Grand nom de la photographie, Victor Burgin fait actuellement l’objet d’une grande monographie au Jeu de Paume. L’occasion d’acter…
12 janvier 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard