Studio DRIFT, 5 dates clés d’une carrière au service de l’immersion

04 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Studio DRIFT, 5 dates clés d'une carrière au service de l'immersion
Lonneke Gordijn et Ralph Nauta du Studio DRIFT ©JW Kaldenbach

C’est désormais officiel : nommé d’après le studio néerlandais fondé par les artistes Lonneke Gordijn et Ralph Nauta, le DRIFT Museum ouvrira ses portes à Amsterdam en 2025. L’occasion de revenir sur la carrière prolifique d’un duo qui se sert des technologies immersives pour créer une (re)connexion entre l’Homme et la Terre.

Fragile Future ©DRIFT/Henning Rogge
Franchise Freedom ©DRIFT
DRIFT Museum

2007 : la formation de DRIFT

Alors étudiants à la Design Academy Eindhoven, les deux Néerlandais Ralph Nauta et Lonneke Gordijn collaborent pour la première fois à l’occasion d’un projet de fin d’étude. Intitulée Fragile Future, l’œuvre rassemble un certain nombre de lampes LED en forme de boules sur lesquelles sont collées de véritables graines de pissenlit, conférant à l’ensemble un résultat troublant, finalement optimiste, tant deux éléments a priori opposés cohabitent ici pour survivre. Loin d’être anecdotique, ce concept, décliné en plusieurs parties, est à l’origine d’une collaboration fructueuse, et trouve une forme de prolongement via la lampe miniature Dandelight, s’appuyant sur un même goût des croisements entre les technologies et les éléments naturels

2015 : Participation à la Biennale de Venise

Campée à l’intérieur d’un ancien bâtiment construit sur l’île de Murano – célèbre pour son industrie verrière -, l’installation In 20 Steps, composée de fines barres de verre motorisées au mouvement semblable à des battements d’aile, honore l’histoire de la Lagune vénitienne. Suspendus au plafond par paires reliées entre elles via des extrémités en laiton, les quarante rubans jouent avec la lumière, la notion de visible et défie les lois de la gravité. Une première participation remarquée qui vaudra au duo de participer une seconde fois à l’événement, en 2022.

2018 : Collaboration avec Iris van Herpen

Pour la Fashion-Week Haute-Couture parisienne de 2018, la créatrice Iris van Herpen invite ses compatriotes Ralph Nauta et Lonneke Gordijn à présenter cette même pièce XXL en marge de son défilé. Une association qui fait sens quand on connaît le travail sculptural d’Iris van Herpen, qui, à l’image de DRIFT, associe technologie et matérialité éthérée. Ou quand des amoureux de la biomimétique se rencontrent. 

2019 : Consécration aux Dezeen Awards

Nominé aux Dezeen Awards 2019, le studio DRIFT rafle le prix du Designer de l’année, ainsi que le prix du Design lumineux de l’année pour son travail performatif Franchise Freedom. L’installation artistique s’appuie sur le vol autonome d’une centaine de drones (rendu possible grâce à un algorithme reproduisant le vol des étourneaux) afin d’assouvir une double mission : remettre en question le concept même de liberté et mettre en lumière celui de construction sociale. À la fois technique et poétique, l’œuvre reflète à merveille la volonté de DRIFT : explorer la relation entre l’homme, la nature et la technologie. 

2025 : Ouverture d’un musée immersif

Après s’être fait un nom en tant que designers et artistes, Ralph Nauta et Lonneke Gordijn font face à un nouveau défi : l’ouverture d’un musée, en lieu et place du bâtiment classé Van Gendt Hallen, entièrement rénové pour l’occasion par le cabinet d’architecture Braaksma & Roos. En plein cœur d’Amsterdam, ce nouvel espace d’exposition de 8 000 mètres carrés est pensé pour abriter les installations expérimentales et immersives du binôme. « Le DRIFT Museum est le résultat de tout ce sur quoi nous travaillons depuis 17 ans, déclarent d’une même voix les deux artistes. Nous espérons que ce sera un lieu qui suscitera l’émerveillement et des réactions émotionnelles de la part de nos visiteurs, et où ils se sentiront plus connectés à notre planète et à la nature ». Ouverture prévue pour 2025 !

À lire aussi
Iris van Herpen : l'avènement de la tech-couture ?
“Sculpting The Senses” ©Sølve Sundsbø/Musée des Arts Décoratifs
Iris van Herpen : l’avènement de la tech-couture ?
Star d’une immense rétrospective au Musée des Arts Décoratifs, à Paris, Iris van Herpen redéfinit les codes de la haute-couture en…
15 février 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Que penser du Mercer Labs, le nouveau musée immersif de New York ?
©Mercer Labs
Que penser du Mercer Labs, le nouveau musée immersif de New York ?
Installé dans le quartier des affaires de Wall Street à New-York, le Mercer Labs Museum of Art and Technology promet aux visiteurs de…
21 mars 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Saša Spačal, le numérique à l'heure de la transition écologique
“Terra Xenobiotica” ©Saša Spačal
Saša Spačal, le numérique à l’heure de la transition écologique
Au carrefour entre recherche en biochimie et art contemporain, le travail de Saša Spačal dépasse les frontières de la création. À…
28 novembre 2023   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard