En 2023, difficile de passer à côté des œuvres de Sara Sadik

En 2023, difficile de passer à côté des œuvres de Sara Sadik

Qu’elles soient présentées au Centre Pompidou-Metz, à LUMA Arles ou à la galerie milanaise Spazio Maiocchi, un même constat s’impose : les vidéos de Sara Sadik ont agité le monde de l’art ces douze derniers mois. Au point de considérer l’artiste française, basée à Marseille, comme l’un des grands noms de l’art numérique à suivre en 2024 ? On y croit !

Aussi bien inspirée par l’univers des jeux vidéo que du rap français ou des films de science-fiction, l’œuvre de Sara Sadik est aussi protéiforme que politique, véritable miroir sans filtre de ce qu’est la jeunesse des quartiers populaires issue de la diaspora maghrébine, bien loin des stéréotypes perpétuellement véhiculés par les médias français. En faisant le choix de ne pas faire de choix, cette touche-à-tout de 29 ans mêle vidéo, performance, installation et photographie, toujours dans cette mouvance qu’elle a un temps nommé « beurcore », précisément dans l’idée de célébrer celles et ceux que les musées ne mettent pas toujours en avant.

Sara Sadik ©Centre Pompidou-Metz

Langage post-Internet

Entre esthétiques Y2K et futuriste, Sara Sadik propose des odyssées numériques captivantes où l’on suit des avatars inspirés de son entourage afin d’explorer tout un spectre d’émotions, de l’anxiété la plus puissante à la quête de sérénité ultime : des mythologies contemporaines où les héros troyens sont remplacés par les deux frères de PNL, où les toges d’Ulysses deviennent des maillots de l’OM ou des survêtements Kalenji, et où l’ambroisie des Dieux se transforme en Capri Sun.

LA POTION, Sara Sadik ©Spazio Maiocchi
LA POTION, Sara Sadik ©Spazio Maiocchi

Si cet ancrage populaire, hautement salvateur, se veut encore rare au sein de l’art numérique, force est de constater que Sara Sadik, diplômée en 2018 des Beaux-Arts de Bordeaux, est en train de changer la donne : exposée à la Biennale Manifesta 13 (Marseille), à la Wallach Gallery de l’Université de Colombia (New-York) ou encore à la Galerie Crèvecoeur (Paris), la Française a encore franchi un cap cette année en étant présente dans différents évènements de grande envergure : Worldbuilding : jeux vidéo et art à l‘ère digitale au Centre Pompidou-Metz, XENON PALACE à LUMA Arles et, actuellement, à la galerie Spazio Maiocchi, à Milan, dans le cadre d’un solo show où elle présente sa dernière vidéo, LA POTION, un voyage à travers les états d’anxiété, de mélancolie et de sérénité vécus par un personnage virtuel – l’Avatar Neregy – interprété par son mari, Émile Samory-Fofan.

Évidemment, on y retrouve son goût pour la science-fiction et son rapport aux jeux vidéo. Évidemment, il y est une nouvelle fois question de transformer une certaine forme de marginalité en une force poétique. Évidemment, c’est une réussite qui, indéniablement, fait de Sara Sadik l’artiste à suivre en 2024 !

À lire aussi
Worldbuilding : Jeux vidéo et art à l‘ère digitale
“Pastoral, 2019 ©Theo Triantafyllidis.
Worldbuilding : Jeux vidéo et art à l‘ère digitale
D’abord présentée à Düsseldorf, à la Julia Stoschek Collection, l’exposition “Worldbuilding : jeux vidéo et art à l’ère digitale”…
26 mai 2023   •  
Écrit par Lila Meghraoua
THEY : l'exposition qui regarde la jeunesse droit dans les yeux
THEY : l’exposition qui regarde la jeunesse droit dans les yeux
Qui de mieux pour parler de la jeunesse que la jeunesse elle-même ? Menée par le Master Arts Visuels de l’ECAL, à Lausanne, l’exposition…
30 octobre 2023   •  
Écrit par Zoé Terouinard
En immersion dans le processus créatif de Sara Dibiza
©Sara Dibiza
En immersion dans le processus créatif de Sara Dibiza
Depuis sa chambre, où elle s’est installée un ordinateur taillé sur mesure il y a quatre ans, Sara Dibiza conçoit des mondes singuliers…
28 septembre 2023   •  
Écrit par Benoit Gaboriaud
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard