Iris van Herpen : l’avènement de la tech-couture ?

Iris van Herpen : l'avènement de la tech-couture ?
“Sculpting The Senses” ©Sølve Sundsbø/Musée des Arts Décoratifs

Star d’une immense rétrospective au Musée des Arts Décoratifs, à Paris, Iris van Herpen redéfinit les codes de la haute-couture en insufflant au savoir-faire artisanal une touche de technologie, mise au service de silhouettes complètement surréalistes.

Été 2019, la Fashion Week bat son plein à Paris. Sur la scène de l’Elysée-Montmartre, les modèles habillés par Iris van Herpen défilent, laissant un public de modeux bouche-bée. Il faut dire que pour cette collection, la créatrice néerlandaise s’est associée avec l’artiste américain Anthony Howe, invité à agrémenter le podium d’une sculpture cinétique géante à laquelle la styliste a rendu hommage dans sa dernière silhouette : une robe blanche articulée entre deux branches rotatives, ornées de pétales assortis à l’oeuvre de Howe.

Quatre auparavant, elle avait déjà fait sensation avec un happening lors duquel trois robots imprimaient une robe en 3D pour l’actrice Gwendoline Christie, allongée sur le podium. Iris van Herpen aurait-elle le goût de la performance ? Oui, mais pas que. 

Une recherche d’onirisme

Des vêtements qui bougent, de l’acier aussi léger que de la dentelle, des robes en impression 3D, des découpes à l’ultrason… Pionnière de la mode high-tech, Iris van Herpen multiplie les collaborations avec des scientifiques afin de développer des silhouettes et des matériaux toujours plus innovants : « Je pense que, parfois, la magie de la technologie provient de son invisibilité. La technologie devient si imperceptible qu’on est presque forcé d’imaginer le processus qui se cache derrière », confie-t-elle aux journalistes de CNN Style. Inspirée par les beaux-arts, les sciences naturelles, la danse ou encore la physique, la créatrice sublime ses modèles en les transformant en créatures oniriques, comme tout droit venues du futur. 

Sculpting The Senses ©DR/Musée des Arts Décoratifs

Mode et méta-matériaux

C’est cet usage de la technologie, poétique, novateur, qui lui a permis de traduire en vêtements l’aérodynamisme des ailes d’oiseaux, la forme de l’eau ou encore le mouvement cinétique du vent. Celle qui « sculpte les sens » (du nom de l’exposition en cours au Musée des Arts Décoratifs) se sert de la technologie pour créer des textures vivantes, organiques, à des années lumières des discrètes petites robes noires de Coco Chanel.

L’avenir de la mode serait-il technologique ? « J’explore l’impression 4D depuis un certain temps déjà, explique la créatrice au média Harper Bazaar. Peu de gens connaissent cette technologie pour l’instant, mais c’est la prochaine frontière. Elle repose sur les mêmes principes que l’impression 3D, sauf qu’il est possible de créer des mouvements et des transformations à l’intérieur du matériau afin qu’il puisse changer de forme ou de texture au fil du temps. C’est donc toute une nouvelle génération de méta-matériaux qui fait actuellement l’objet de travaux qui n’en sont qu’à leurs débuts. Je pense qu’elle influencera la mode de manière radicale. »

Visionnaire, auréolée d’une aura prestigieuse à l’international (Lady Gaga, Björk, Beyoncé et Rihanna font partie de ses fans), Iris van Herpen annonce-t-elle ici le devenir de la mode ? Se poser la question, c’est déjà y répondre.

  • Sculpting The Senses, jusqu’au 28 avril 2024, Musée des Arts Décoratifs, Paris.
À lire aussi
Quand l’IA générative dénonce le jeunisme de la mode
©Malik Afegbua
Quand l’IA générative dénonce le jeunisme de la mode
L’intelligence artificielle peut aussi nous aider à façonner de nouveaux imaginaires. C’est en tout cas ce qu’a réussi le réalisateur et…
14 juin 2023   •  
Écrit par Lila Meghraoua
Sabrina Ratté : "via la 3D et les IA, un nouveau monde s’est ouvert à moi"
“Inflorescences” ©Sabrina Ratté
Sabrina Ratté : « via la 3D et les IA, un nouveau monde s’est ouvert à moi »
Durant l’été, de mi-juillet à fin septembre, Fisheye Immersive part à la rencontre de huit artistes numériques venus du monde entier…
12 septembre 2023   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Infinity M3TA - Le studio virtuel qui réconcilie mode et Métavers
Infinity M3TA – Le studio virtuel qui réconcilie mode et Métavers
Comment une marque s’aventure-t-elle dans la réalité virtuelle tout en étant en symbiose avec son ADN ? C’est la question que l’on a…
19 avril 2023   •  
Écrit par Manon Schaefle
Explorez
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
“Attila cataracte ta source/aux pieds des pitons verts/finira dans la grande mer/gouffre bleu/nous nous noyâmes/dans les larmes marées de la lune”, Pavillon français, Julien Creuzet ©Jacopo La Forgia
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
Alors que la 60ème édition de la Biennale de Venise vient d’être inaugurée, zoom sur cinq artistes qui mettent l’art numérique au centre...
18 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"Poetics of Encryption", l'exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies
“holding death close”, 2021. Video still ©enorê
« Poetics of Encryption », l’exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies
Présentée à la galerie KW et inspirée du livre “Poetics of Encryption: Art and the Technocene” de Nadim Samman, l'exposition berlinoise...
16 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"À quoi rêvent les ondes ?" La belle exposition du collectif Bones & Clouds
“D'ici peu...” ©Bones & Clouds
« À quoi rêvent les ondes ? » La belle exposition du collectif Bones & Clouds
Matérialiser ce qui échappe à notre perception ; créer un point de connexion entre l'art, la science et la spiritualité ; éprouver...
15 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"What The Punk!", le documentaire qui décrypte la naissance des CryptoPunks
Extrait du documentaire “What The Punk!”
« What The Punk! », le documentaire qui décrypte la naissance des CryptoPunks
Présenté lors de la dernière édition du Festival international du film sur l’art (FIFA), “What The Punk!” revient sur l’une des plus...
12 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Botanique et science-fiction : rencontre avec l'artiste pluridisciplinaire Léa Collet
Botanique et science-fiction : rencontre avec l’artiste pluridisciplinaire Léa Collet
Candide l’affirmait : “Il faut cultiver notre jardin”. L’artiste Léa Collet, elle, cultive le sien sur le vaste terrain du numérique....
19 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Book club : "Le Samouraï virtuel" de Neal Stephenson
Book club : « Le Samouraï virtuel » de Neal Stephenson
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres...
19 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
“Attila cataracte ta source/aux pieds des pitons verts/finira dans la grande mer/gouffre bleu/nous nous noyâmes/dans les larmes marées de la lune”, Pavillon français, Julien Creuzet ©Jacopo La Forgia
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
Alors que la 60ème édition de la Biennale de Venise vient d’être inaugurée, zoom sur cinq artistes qui mettent l’art numérique au centre...
18 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Bill Viola, au seuil de l'image et du temps
Bill Viola. “Sculptor of Time” ©Tempora/Anthony Dehez
Bill Viola, au seuil de l’image et du temps
En 18 œuvres vidéo aussi diverses (écrans, installations, salles immersives) que puissantes, l’exposition “Sculptor Of Time” du Musée de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Laurent Catala