Qui est Simon Denny, l’artiste qui se joue de l’industrie technologique ?

14 mars 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Qui est Simon Denny, l'artiste qui se joue de l'industrie technologique ?
Capture d'écran d'une interview donnée pour la chaîne YouTube du photographe Mario Testino

L’artiste basé à Berlin affole les États-Unis avec deux expositions simultanées à Manhattan dans lesquelles il rapproche le monde de la tech avec celui des légendes médiévales. Une véritable obsession pour celui qui, depuis une petite quinzaine d’années, ne cesse de questionner l’impact du progrès sur notre quotidien.

Rappelez-vous : 2021, au Met Gala. La musicienne Grimes, alors compagne du magnat de la technologie Elon Musk, se rend à l’événement le plus fashion de l’année accessoirisée d’une immense épée, fabriquée à partir d’un fusil automatique fondu, l’AR-15. Il n’en faut pas plus pour insuffler à Simon Denny l’idée que les acteurs du numériques ne sont ni plus ni moins que les chevaliers d’hier, et que ce sont les rêves des sorciers et des forgerons, les forêts sombres et les châteaux en pierre qui façonnent les nouveaux royaumes de la technologie. De la forêt de Brocéliande à la Silicon Valley, n’y aurait-il vraiment qu’un pas ?

Vue d’installation Dungeon ©Petzel Gallery

Dungeon, fantaisie geek

Né en 1982 à Auckland, en Nouvelle-Zélande, pays dont il a représenté les couleurs à la 56e Biennale de Venise en 2015, Simon Denny est désormais établi à Berlin. C’est donc depuis la capitale allemande qu’il pense ses projets, peuplés d’icônes post-modernes et de réalisations DIY, pensés pour explorer la manière dont le progrès technologique affecte notre expérience et même notre compréhension. À travers ses œuvres, le Néo-Zélandais se réapproprie ainsi les histoires que les technologues nous racontent sur le monde grâce à une pratique pluridisciplinaire où se mêlent l’installation, la sculpture, l’impression 3D, la peinture, la vidéo et le crypto-art. Pour sa cinquième exposition à la Petzel Gallery de New York, Dungeon, Denny a donc choisi de rendre un hommage presque dérangeant à Grimes – autrefois reine consort du monde de la tech, mère des princes héritiers X Æ A-XII, Exa Dark Sideræl et Techno Mechanicus -, en érigeant un temple à sa gloire.

Il y a aussi une épée chez Petzel : une réplique d’Anduril, une lame elfique du Seigneur des anneaux, que Simon Denny a façonnée à partir de résine teintée de café en s’inspirant de l’épée appartenant à Palmer Luckey, l’entrepreneur du secteur de la défense et inventeur du casque de réalité virtuelle Oculus Rift, vendu à Facebook pour 2 milliards de dollars début 2017. Pour plaisanter, Luckey a un jour modifié un casque avec des explosifs afin renforcer les liens entre la virtualité et le monde réel : en gros, si votre avatar venez à mourir dans un jeu, vous mourriez dans la vraie vie également. Une blague de très mauvais goût mais qui rappelle la toute-puissance des grands cerveaux du numérique.

Metaverse Landscape ©Dunkunsthalle

Aux confins du métavers

Un peu plus loin, dans le Centre Ville, Read Write Own, la première exposition de Denny avec le centre d’art Dunkunsthalle, présente des peintures récentes de sa série Metaverse Landscape aux côtés de sculptures réalisées à l’aide de tableaux blancs vendus par Twitter, devenu X depuis son rachat controversé de Musk. Dans cet ensemble, le plasticien, dont les œuvres font partie de collections importantes (à Londres, Francfort, Bruxelles ou Los Angeles), rapproche à nouveau le monde du numérique des paysages fantastiques du Seigneur des anneaux ou encore de Donjons et Dragons, en insistant sur l’aspect « jeu de rôle » de ce dernier exemple. Pour lui, les réalités augmentées ou virtuelles ne sont ni plus ni moins que des évolutions de ces interminables parties de plateau, entre jeu et théâtre. Les nouveaux seigneurs sont ceux qui possèdent des terrains virtuels du métavers, et nous, pauvres gueux, tentons simplement d’y évoluer. 

À lire aussi
Qui est Iris QU Xiaoyu, le nouveau visage de l'art numérique ?
Iris QU Xiaoyu ©Xinyu Li
Qui est Iris QU Xiaoyu, le nouveau visage de l’art numérique ?
Récemment exposée au ZKM, Iris QU Xiaoyu a tout de la nouvelle coqueluche de l’art numérique. Utilisant le code comme médium, l’artiste…
08 janvier 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Qui est KLING KLANG KLONG, studio berlinois mélangeant IA, VR et expérience sonore ?
“Touch Me Not” ©KLING KLANG KLONG
Qui est KLING KLANG KLONG, studio berlinois mélangeant IA, VR et expérience sonore ?
Figure incontournable de l’immersion par le son, le studio KLING KLANG KLONG rayonne au-delà de Berlin, où il est installé depuis 2015….
05 février 2024   •  
Écrit par Benoit Gaboriaud
Qui est Alsino Skowronnek, l'artiste qui mêle graffiti et machine learning ? 
Tag réalisé à l’aide d’une IA générative ©Alsino Skowronnek
Qui est Alsino Skowronnek, l’artiste qui mêle graffiti et machine learning ? 
Alors que le Grand Palais Immersif consacre sa nouvelle saison à l’art urbain, les street-artistes semblent eux aussi intégrer les…
27 janvier 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard