À Bâle, une expo célèbre la beauté virtuelle

À Bâle, une expo célèbre la beauté virtuelle
Vue de l'exposition "Virtual Beauty", HEK, Bâle.

Ce n’est pas parce qu’Art Basel est terminé qu’il n’y a plus rien à voir à Bâle ! La preuve à la Hek, où une exposition convie une vingtaine d’artistes à explorer la notion de beauté à l’ère du numérique. 

À chaque époque son canon, surtout quand il est féminin. Teint pâle et petite poitrine au Moyen-Âge, hanches voluptueuses à la Renaissance, silhouettes androgynes dans les années 1920… Et si l’on a la sensation d’évoluer dans une société plus sensible à l’éradication des diktats, il n’en est finalement rien, les femmes n’échappant toujours pas aux normes de beauté qui régissent notre époque. Bien au contraire. « En mettant en avant les formes rondes et les différentes phases de la femme (jeune fille, mère, vieille bique), je veux offrir une alternative positive et inclusive qui remet en question et élargit les normes de beauté imposées par la société et les technologies numériques », nous confiait ainsi Hermine Bourdin.

Kylie Jenner ©Daniel Sannwald & Beauty_GAN

« On t’a déjà dit que t’étais une beauté numérique ? »

À quoi pense-t-on aujourd’hui quand on dit de quelqu’un qu’il est beau ? C’est la question soulevée par l’exposition collective internationale Virtual Beauty, présentée à la Hek jusqu’au 18 août prochain. En se penchant sur la manière dont les nouvelles technologies impactent notre vision de la beauté humaine, les plasticiens invités multiplient ici les médiums et formats pour tenter de dresser un panorama des problématiques liées au corps d’aujourd’hui, qu’il soit physique ou virtuel. On retrouve ainsi des pionniers de la question tels qu’ORLAN ou Frederik Heyman, mais aussi et surtout une jeune génération d’artistes numériques tels qu’Ines Alpha, Filip Custic ou encore Harriet Davey, classé dans notre liste des 24 artistes numériques à suivre en 2024.

« La question de la beauté est étroitement liée à la prolifération des appareils portables et des écrans sur lesquels nous nous regardons et partageons ces identités artificielles », indiquent les commissaires de l’exposition, Gonzalo Herrero Delicado, Bunny Kinney, Mathilde Friis et Marlène Wenger. Entre filtres sur les réseaux sociaux, avatars en ligne, séduction virtuelle sur les applications de rencontre, mais aussi redéfinitions des normes de genre et de leurs limites binaires, « les artistes présents dans l’exposition interrogent la notion de beauté telle qu’on l’entend aujourd’hui ». Aussi complexe soit-elle. 

À lire aussi
Quelle est la place du genre dans le Web3 ?
“Metaeden”, narrative NFT ©Paola Pinna & floontz
Quelle est la place du genre dans le Web3 ?
Encore en plein essor, le Web3 semble être l’eldorado pour les artistes femmes et professionnelles du monde de l’art qui n’ont pas réussi…
06 février 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Art numérique : une autre représentation du corps féminin
“Reality Check » ©Beryl Bilici
Art numérique : une autre représentation du corps féminin
Male gaze omniprésent, stéréotypes perpétrés et peu de place laissée aux femmes… Il suffit d’ouvrir un livre consacré à l’histoire de…
18 décembre 2023   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"Dans l’espace numérique, vous pouvez être tout ce que vous voulez" : la beauté selon les artistes digitaux
“Edito Girls” © Salomé Gomis-Trezise, 2023
« Dans l’espace numérique, vous pouvez être tout ce que vous voulez » : la beauté selon les artistes digitaux
Aussi pressurisant qu’émancipateur, le numérique n’échappe pas aux diktats… Bien au contraire ! Malgré des algorithmes ethno-centrés et…
07 mars 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard