Book Club : « Coder le monde », de Frédéric Migayrou

Book Club : "Coder le monde", de Frédéric Migayrou

Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres essentiels des mouvements créatifs explorant les liens avec les nouvelles technologies. IA, métavers, réalité augmentée… Ces auteurs traitent de tout ! Aujourd’hui, focus sur « Coder le monde », publié dans le cadre du cycle Mutations-Création et de l’exposition éponyme présentée au Centre Pompidou. Laquelle, en 2018, revenait sur l’histoire du code numérique et la manière dont les artistes s’en sont emparés depuis l’avènement de l’ordinateur dans les années 1960.

L’auteur

Réalisé sous la direction de Frédéric Migayrou, l’ouvrage Coder le monde méritait bien que l’on s’arrête un instant sur son contributeur principal ! Né en 1962, Frédéric Migayrou s’oriente tout d’abord vers des études de philosophie avant de se tourner vers le monde de l’art. À la fois critique d’art et d’architecture et conservateur, le penseur français a notamment été commissaire de la participation française à la Mostra de Venise en 1996 et directeur adjoint du musée national d’Art moderne du Centre Pompidou entre 2000 et 2020. Membre de l’Académie des Beaux-Arts depuis 2006, cet érudit de la création contemporaine était donc le candidat parfait pour mener une telle étude et superviser les nombreux essais qui composent l’ouvrage piloté par le Centre Pompidou.

Le pitch

Au cœur de notre ère du numérique, le code est roi. Régissant la moindre action informatique, le moindre algorithme, le moindre logiciel, le code s’est également révélé être un outil de choix pour les artistes curieux des années 1960, et les générations qui leur ont succédé. Imaginé par Frédéric Migayrou et agrémenté d’essais de Moreno Andreatta, Emmanuel Cyriaque, Camille Lenglois ou encore Olivier Zeitoun, Coder le monde présente en près de 280 pages un état de la création digitale contemporaine dans différentes disciplines et montre l’importance du code dans l’art, mais aussi dans la musique, dans l’écriture ou l’architecture. Une histoire et un panel de disciplines variées que les auteurs rassemblent en six chapitres : « Nombre, codes, programmes » ; « Algoristes » ; « Littérature » ; « Architecture et design » ; « Corps, code » ; « Musique ». 

En écho aux problématiques développées au sein de l’exposition Coder le monde, la mise en forme et la production de cet ouvrage – signée Élise et Kévin Donnot (E+K) – ont été intégralement réalisées avec des langages de programmation libres, issus du Web : PHP, HTML, CSS et JavaScript. L’ensemble des textes ont ainsi été enrichis de métadonnées permettant à un ordinateur d’identifier les personnes, œuvres, publications, expositions, langages et logiciels cités. 

Installation où des transats sont posés face à un écran au sein duquel un algorithme tente de prédire les futures tendances artistiques.
Predictive Art Bot, 2017 ©Disnovation.org (Romain Maigret & Maria Roszkowska)

Notre avis

Plus commune qu’il n’y paraît, l’association code/création connaît enfin son ouvrage référence ! Il faut dire que l’histoire est récente, à peine plus de 60 ans nous séparent des premiers artistes ayant fait du code un outil à part entière. Depuis, le nombre de concernés n’a toutefois cessé de croître, peu importe le domaine de création. Invisible, mais pourtant omniprésent, le code est bel et bien essentiel au développement d’une Histoire de l’art contemporaine. On le comprend aisément à la lecture de Coder le monde, agrémenté d’une frise chronologique complète et d’une collection de mini portraits d’artistes (MVRDV, Michael Noll, Herbert W. Franke, EZCT, Nicolas Maigret), pionniers du computer art.

En 272 pages, cet ouvrage se reçoit donc comme une belle prolongation à une exposition emblématique du Centre Pompidou, permettant à celles et ceux l’ayant vu d’approfondir leurs connaissances et aux autres de se plonger avec sérieux dans un art algorithmique, certes, mais jamais codifié.

À lire aussi
Book club : Glitch Feminism: A Manifesto de Legacy Russell
Book club : Glitch Feminism: A Manifesto de Legacy Russell
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres…
20 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres…
23 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Book club : "Le Samouraï virtuel" de Neal Stephenson
Book club : « Le Samouraï virtuel » de Neal Stephenson
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres…
19 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Explorez
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Entretien avec Caroline Poggi et Jonathan Vinel : la formule d'un cinéma hybride
Caroline Poggi et Jonathan Vinel ©Philippe Lebruman.
Entretien avec Caroline Poggi et Jonathan Vinel : la formule d’un cinéma hybride
Tourné dans le décor rustique du Havre, “Eat The Night” raconte le passage à l'âge adulte, la violence qu'il sous-tend, ainsi que la...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Bill Viola : 50 ans de carrière en 5 dates clés
"Inverted Birth", 2014 ©Bill Viola Studio
Bill Viola : 50 ans de carrière en 5 dates clés
On le savait souffrant. Le 12 juillet dernier, Bill Viola, 73 ans, a fini par succomber à la malade d'Alzheimer. Afin de lui rendre...
15 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard