Olafur Eliasson : directeur artistique (et figurant de choix) d’un clip de Peggy Gou

03 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Olafur Eliasson : directeur artistique (et figurant de choix) d'un clip de Peggy Gou
Capture d'écran du clip « 1+1=11 » de Peggy Gou ©XL Recordings

Pour les besoins de son dernier clip, « 1+1=11 », la DJ et productrice sud-coréenne Peggy Gou fait appel à un collaborateur de choix : l’artiste islando-danois Olafur Eliasson. Lequel y ose même quelques pas de danse entre deux de ses sculptures lumineuses.

Tous les deux installés à Berlin, Olafur Eliasson et Peggy Gou semblent avoir développé une solide amitié ! Assez importante en tout cas pour que les deux discutent ensemble dans le cadre d’une soirée rencontre à la Fondation Beyeler, en Suisse, ou que la musicienne fasse confiance au plasticien pour réaliser le clip de son nouveau morceau « 1+1=11 », extrait de son premier album, I Hear You. Tournée dans le studio allemand d’Olafur Eliasson, 57 ans, la vidéo met en scène ce dernier tout de rose vêtu en train d’exécuter deux-trois pas de breakdance bien sentis aux sons d’une mélodie électronique hédoniste, typique de Peggy Gou.

Évoluant devant une oeuvre qui n’est pas sans rappeler son célèbre Your Uncertain Shadow (Colour), dévoilée en 2010, Olafur Eliasson se déplace dans un spectre de couleurs projeté sur les murs, traverse différents faisceaux de lumières et revit, au passage, une passion adolescente : « J’étais fan de pop, de mouvements robotiques et de boogie électrique, explique-t-il au sujet de cette collaboration. La danse de rue m’a permis d’explorer l’espace de mon corps en relation avec le monde qui m’entoure. J’ai réalisé qu’en bougeant, je pouvais changer l’espace. Je pouvais changer ce que je voyais et ce que je ressentais. Et ces expériences se sont avérées fondamentales pour mon travail artistique ultérieur ».

Une collaboration fusionelle

Si Olafur Eliasson tient à justifier sa démarche, et ainsi mettre en avant un travail d’équipe, c’est parce que « 1+1=11 » vient en quelque sorte sceller une union basée sur de nombreux points communs. L’artiste poursuit : « Parfois, pour communiquer, il suffit de bouger. C’est ce qui s’est passé lorsque j’ai rencontré Peggy pour la première fois. Nous déjeunions ensemble et parlions de nos intérêts communs pour la psychosonique, le rythme et le mouvement. Pour lui montrer les mouvements dont je parlais, je me suis levé dans le restaurant pour danser. J’ai été ravi qu’elle me demande plus tard de danser sur une vidéo (…). En associant la danse – exploration incarnée de l’espace – à des ombres colorées, des lumières et des miroirs, j’ai pu intégrer certains des intérêts clés qui ont longtemps façonné mon art dans un contexte entièrement nouveau. » 

Portrait resserré de la DJ Peggy Gou, dont les oreilles sont remplacées par une installation de miroirs.
I Hear You, Peggy Gou, 2024 © XL Recordings

Visiblement, Peggy Gou n’a pas uniquement flashé sur les talents de danseurs d’Olafur Eliasson. La Sud-Coréenne, véritable star des platines à l’international, rend également hommage à son travail de plasticien sur la pochette de I Hear You, sur laquelle son visage se confond avec le Psychoacoustic Empathy réalisé en 2023 par le Scandinave. Pensons également au morceau d’ouverture de l’album, « Your Art », où on l’entend réciter une version du poème Your Planet Seen From Within rédigé en 2022 par Eliasson. Assisterions-nous ici à la naissance d’un nouveau duo ? 

À lire aussi
Derrière Aphex Twin et Miley Cyrus, il y a les visuels hallucinés de Weirdcore
Aphex Twin ©Weirdcore
Derrière Aphex Twin et Miley Cyrus, il y a les visuels hallucinés de Weirdcore
Omniprésent derrière les visuels des plus grandes stars de la pop music, le designer numérique Weirdcore allie punk et avant-garde dans…
02 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De la techno en visuels hypnotiques 3D, Aphex Twin continue de nous téléporter dans le futur de la musique
capture d’écran de l’application « YXBoZXh0d2lu”
De la techno en visuels hypnotiques 3D, Aphex Twin continue de nous téléporter dans le futur de la musique
Quand on s’appelle Aphex Twin, toute innovation est bonne à prendre pour décupler les sensations et univers mentaux suggérés par ses…
22 août 2023   •  
Écrit par Manon Schaefle
Danse immersive : la nouvelle tendance du spectacle vivant ?
©cie AΦE
Danse immersive : la nouvelle tendance du spectacle vivant ?
Mapping, avatar, réalité augmentée, installation interactive… la danse se met à l’heure du…
14 juin 2023   •  
Écrit par Benoit Gaboriaud
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard