Art numérique : 5 œuvres récentes qui donnent envie d’aller voter

Art numérique : 5 œuvres récentes qui donnent envie d'aller voter
“An Eye For An « I »”, 2024 ©Christelle Oyiri

À l’approche des élections législatives prévues les 30 juin et 7 juillet prochains, Fisheye Immersive s’intéresse aux artistes qui utilisent leur pratique pour éveiller les consciences.

Jamais, sous la Ve République, l’extrême-droite n’a été aussi proche d’accéder au pouvoir. Un constat alarmant sur lequel un grand nombre d’artistes attire notre attention, consciemment ou non, via des dystopies ou des œuvres plus manifestement engagées. À l’approche du premier tour des élections législatives, Fisheye Immersive focalise ainsi son attention sur cinq oeuvres qui ne donnent envie que d’une chose : se précipiter dans l’isoloir le 30 juin, dès l’ouverture des bureaux de vote.

Des mineurs en train de travailler au sein d'une mine de terres en Mongolie.
Capture d’écran de White Cloud, 2023 ©Emmanuel Van Der Auwera

White Cloud, d’Emmanuel Van Der Auwera

Conçue dans sa quasi-intégralité à l’aide d’une intelligence artificielle, White Cloud (2023) est une vidéo s’intéressant au quotidien des ouvriers d’une mine de terres rares en Mongolie Intérieure. Un long-métrage qui cristallise toute une pléiade d’enjeux contemporains, du capitalisme aux traitements humains, en passant par des questions écologiques et géopolitiques. De quoi donner envie de changer les choses, faire de l’art un outil de sensibilisation, et espérer ainsi façonner le monde meilleur de demain. 

Deux personnes africaines à côtés d'un 4X4 alors que l'orage gronde.
Les temps changent, mais la France n’a pas compris qu’on a plus peur de la tempête ©Seumboy Vrainom :€

Les dernières œuvres en IA de Seumboy Vrainom :€

« Les temps changent, mais la France n’a pas compris qu’on a plus peur de la tempête.» peut-on lire sur la première œuvre de la nouvelle série de Seumboy Vrainom :€, générée à partir de MidJourney. Dans ce travail, dévoilé au compte-gouttes sur son compte Instagram, et systématiquement accompagné de textes réflexifs écrits par Frantz Fanon ou Léonora Miano, l’artiste parisien revient sur les origines de la colonisation et ses effets contemporains, mais aussi sur la notion d’allier et la dénomination « noire », qui continue tristement de désigner toute une population pourtant diversifiée. Une manière de faire table rase avant d’espérer écrire une nouvelle histoire qui échappe à la domination occidentale

Guetteur masqué, exposé dans une vidéo au MMK.
Vue de l’exposition An eye for an « I », 2024 ©Christelle Oyiri

An eye for an “I”, de Christelle Oyiri

Actuellement exposée au MMK, l’œuvre immersive An eye for an « I » s’intéresse à la figure du chouf (« guetteur », en VF), cette entité discrète chargée d’alerter immédiatement les trafiquants de drogue, tout en restant elle-même invisible. Une exception dans notre monde ultra-surveillé, entre les caméras à chaque coin de rue et les cookies à chaque clic. À travers le chouf, Christelle Oyiri entend critiquer cette société qui nous épie et questionner un modèle de contre-surveillance comme brèche vers la liberté.

Comfortless, de Gina Kim

Présentée lors de l’édition 2023 de Venice ImmersiveComfortless est le dernier volet de la trilogie VR de Gina Kim, qui invite ici le spectateur à s’immerger dans l’American Town, un bordel créé exclusivement pour la base aérienne américaine en Corée du Sud, en 1969. Ruinée par la Guerre, la Corée a largement compté sur ces travailleuses du sexe des « camps towns » pour se relever, effaçant peu à peu cet épisode de son histoire contemporaine, probablement trop honteuse à son goût. Pourtant, près d’un demi-million de femmes ont été impliquées dans le « réconfort » des troupes américaines… Ingratitude, quand tu nous tiens !

The Mapping Journey Project, de Bouchra Khalili 

Déployée sur huit écrans, l’installation The Mapping Journey Project suit la main d’un migrant traçant avec un stylo sur une carte le voyage qu’il a effectué pour entrer en Europe depuis l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie du Sud. Utilisant la main comme symbole de l’intime, l’artiste visuelle franco-marocaine Bouchra Khalili rend palpable ces déplacements que nombre de politiques évoquent comme quelque chose de grave ou d’encombrant, sans jamais mettre l’humain au centre du débat, ni questionner le monde postcolonial et ses frontières. 

À lire aussi
Oh téléphone, oracle noir (...) : Julien Creuzet poétise les énergies qui l'entourent
“Oh téléphone, oracle noir (…)”, Julien Creuzet ©Aurélien Mole/Magasin CNAC
Oh téléphone, oracle noir (…) : Julien Creuzet poétise les énergies qui l’entourent
Le grand représentant français de la Biennale de Venise 2024 s’expose au Magasin CNAC de Grenoble le temps d’une rétrospective…
30 janvier 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Quand l’Intelligence Artificielle reproduit les stéréotypes de banlieue
Une école en banlieue selon Midjourney
Quand l’Intelligence Artificielle reproduit les stéréotypes de banlieue
La plateforme de VTC Heetch, dont une majeure partie de la clientèle se situe en banlieue parisienne, s’est prêtée au jeu de Midjourney…
17 novembre 2023   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Zine Andrieu : rencontre avec l’artiste qui utilise la 3D pour déjouer les clichés sur la banlieue
« Un monstre sans nom » ©Zine Andrieu
Zine Andrieu : rencontre avec l’artiste qui utilise la 3D pour déjouer les clichés sur la banlieue
Zine Andrieu recourt au documentaire et au design 3D pour représenter la vie au sein des « quartiers périphériques », et captive dès lors…
06 juillet 2023   •  
Écrit par Manon Schaefle
Explorez
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
“A Sun for the Sleepers” ©Jill Mulleady
Jill Mulleady, se souvenir des belles choses
Invitée par le studio Ebb.Global de Neïl Beloufa à ouvrir le bal de “Me Time”, un voyage immersif niché au cœur de LUMA Arles, Jill...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De "Terminator" à "Jurassic Park", Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
De « Terminator » à « Jurassic Park », Hollywood peut dire merci à Stanley Winston
Alors que la Cinémathèque française consacre actuellement une immense rétrospective à James Cameron, zoom sur l’un de ses proches...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Allô ! La Terre : quand l'art numérique fait le plein d'espace
“Sea Of Tranquility” ©Unfold
Allô ! La Terre : quand l’art numérique fait le plein d’espace
Orbitant autour de la thématique spatiale, de nombreux artistes issus du numérique s'inspirent du cosmos et de son univers foisonnant...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
L'œuvre du jour : "Fighters", de Quayola
“Fighters”, 2024 ©Quayola
L’œuvre du jour : « Fighters », de Quayola
Inspiré par les sculptures inachevées de Michel-Ange, l’artiste multimédia italien Quayola s’associe au compositeur électronique Max...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Les rencontres SVSN : à l'avant-garde du théâtre XR ?
“Le White Out” - Cie Le Clair Obscur, SVSN 2024 ©Dark Euphoria | Céline Delatte
Les rencontres SVSN : à l’avant-garde du théâtre XR ?
Les 5 et 6 juillet dernier, les rencontres SVSN - spectacle vivant, scènes numériques - ont investi le Festival d’Avignon pour la...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Un été au Havre : découvrez la ville qui n'existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
“La ville qui n’existait pas” ©Grégory Chatonsky
Un été au Havre : découvrez la ville qui n’existait pas imaginée par Grégory Chatonsky
Tous les étés, Le Havre nous invite à venir passer du temps dans ses rues, et à contempler les oeuvres d'art de son événement annuel...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard