Biennale des Imaginaires Numériques : une nouvelle édition sous le signe du plaisir

Biennale des Imaginaires Numériques : une nouvelle édition sous le signe du plaisir
Affiche de l'édition 2024 ©IGO Studio

Après le succès de sa dernière édition, la Biennale des Imaginaires Numériques revient offrir une bonne dose d’art digital aux habitants du sud de la France du 7 novembre 2024 au 19 janvier 2025. En tête, un seul objectif : faire plaisir !

Pour sa quatrième édition, la Biennale des Imaginaires Numériques se place à contre-courant de toutes ses consoeurs et explore la notion de plaisir, dans un monde où tirer de la joie et de la volupté devient de plus en plus difficile. À travers ses expositions, spectacles, concerts et autres événements, la manifestation ne compte pas pour autant occulter les défis auxquels nous sommes confrontés quotidiennement. Il s’agit au contraire de poser une question essentielle : comment éprouver du plaisir au sein d’un contexte écologique ou économique chaotique ? L’occasion de parler éthique, politique, normes et contraintes sociales. L’occasion également d’avancer des pistes permettant de s’en extraire et de tirer des sources de joie – l’art, surtout quand il est nourri comme ici de réflexions philosophiques (Michel Foucault, Cynthia Fleury et Antoine Fenoglio), n’est-il pas une manière de surmonter les épreuves ?

©IGO Studio
©IGO Studio

Pas de plaisir coupable

Pour s’assurer d’aborder cette thématique de manière pluridisciplinaire et critique, les organisateurs de cette quatrième édition proposent cinq façons d’approcher cette notion de plaisir : en tant qu’expérience, performance, stratégie, force subversive ou futur possible. Durant trois mois, ce sont donc au sein de ces différents axes que sont amenés à s’épanouir 80 artistes internationaux, venus en partie des Pays-Bas, dans le cadre d’un focus sur le pays, et de la Lituanie, qui succède au Québec, à Taiwan et à la Belgique en tant qu’invitée d’honneur de la Biennale.

Et pour découvrir ces multiples créations, dont 14 ont été spécialement pensées pour l’a Biennale l’évènement, direction les villes d’Aix-en-Provence, Marseille, Avignon, Arles et Istres, le parcours ayant été réparti cette année en une quinzaine de lieux, tous animés par une même envie : explorer les plaisirs du réel pour susciter de nouveaux imaginaires. Et inversement !

À lire aussi
Des impressionnistes au numérique, une même obsession pour l'eau
“Les baigneuses”, 2024, ©Sasha Katz
Des impressionnistes au numérique, une même obsession pour l’eau
Des “Nymphéas” de Monet à la série NFT “Les baigneuses” de Sasha Katz, n’y a-t-il qu’un seul mouvement de brasse ? Jusqu’au 24 mai…
06 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"Arabofuturs" : de la nécessité d'inventer d'autres imaginaires
“Culture Is The Waves Of The Future”, 2022 ©Skyseeef
« Arabofuturs » : de la nécessité d’inventer d’autres imaginaires
Jusqu’à l’automne, l’Institut du Monde Arabe donne la parole aux artistes arabes et des diasporas qui anticipent l’avenir à travers leur…
25 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Jakob Kudsk Steensen : « Il est naïf de créer des séparations entre les “beaux-arts” et l'art numérique»
Jakob Kudsk Steensen ©Bastian Thiery
Jakob Kudsk Steensen : « Il est naïf de créer des séparations entre les “beaux-arts” et l’art numérique»
Jusqu’au 27 octobre 2024, à l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de Caspar David Friedrich, la Kunsthalle de Hamburg établit…
03 mai 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Explorez
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
©Julien Liénard
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique....
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
K2-18B ©Musée Cognac
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
Et si samedi 1er juin, vous délaissiez votre lit pour passer la nuit au musée ? À l’occasion de la Nuit Blanche, Fisheye Immersive...
21 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
L'œuvre du jour : "L'effort, le monde" de Jacques Perconte
“L'effort, le monde” de Jacques Perconte ©Le Générateur
L’œuvre du jour : « L’effort, le monde » de Jacques Perconte
Dans l’obscurité du Générateur, l’artiste Jacques Perconte, plasticien et réalisateur, nous invite à suivre les différentes ascensions...
20 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Fisheye Immersive La Revue : le premier magazine francophone dédié à la création numérique
Fisheye Immersive La Revue : le premier magazine francophone dédié à la création numérique
Porté par des entretiens au long cours (Salomé Chatriot, Fred Forest, Julien Creuzet), des analyses critiques, philosophiques ou...
18 mai 2024   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
©Julien Liénard
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique....
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Art numérique : les artistes arabes demandent voix au chapitre
Skyseeef, Série Culture is the waves of the future, 2024, photographie © Skyseeef
Art numérique : les artistes arabes demandent voix au chapitre
À l’occasion de l’exposition “Arabofuturs” actuellement présentée à l’Institut du Monde Arabe, reportage auprès des artistes...
22 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
K2-18B ©Musée Cognac
Paris : 3 œuvres numériques à voir pendant la Nuit Blanche
Et si samedi 1er juin, vous délaissiez votre lit pour passer la nuit au musée ? À l’occasion de la Nuit Blanche, Fisheye Immersive...
21 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard