Cerveau Machine, bienvenue dans l’ère du cyborg

Cerveau Machine, bienvenue dans l’ère du cyborg
“Deeper Meditations” ©Lucie Lesbats/Cube Garges

À la confluence de la recherche artistique et scientifique, l’exposition Cerveau Machine, qui se tient au Cube Garges, interroge notre rapport aux nouvelles technologies et à la façon dont elles influent sur nos comportements. Au point de redéfinir l’humain dans un avenir proche ? Tout au long de ce parcours fascinant, une quinzaine d’artistes apportent des éléments de réflexion ! 

Si l’intelligence artificielle fait aujourd’hui débat, les artistes l’intègrent de plus en plus dans leurs pratiques, rappelant bien souvent que nous l’avons faite à notre image. L’intérêt de ces derniers pour les nouvelles technologies, et la façon dont elles engendrent certaines mutations chez l’humain, ne date de toute façon pas d’hier, comme le montre l’exposition gratuite Cerveau Machine.

Nichée dans l’immense hall d’accueil un peu brillant du Cube Garges, elle s’ouvre sur What Shall We Do Next ? (2014) réalisée par Julien Prévieux : depuis 2006, l’artiste pluridisciplinaire recense des gestes quotidiens que nous poussent à exécuter les machines et les appareils électroniques, à l’instar du « slide-to-unlock » (glisser pour débloquer) breveté en 2011 par Apple (mais invalidé dans certains pays, type l’Allemagne). Dans sa vidéo, six performeurs incarnent ainsi ces gestes dans une chorégraphie de l’absurde qui pourrait bien donner à voir nos comportements futurs.

Sonochromatique ©Lucie Lesbats/Cube Garges

Pionnier du Cyborg Art, Neil Harbisson va plus loin. Atteint d’achromatopsie, une pathologie oculaire se traduisant par l’absence de perception des couleurs, l’artiste britannique les traduit en son grâce à une antenne implantée au sommet du crâne en 2004 lui permettant de les entendre – fait extrêmement rare, cette antenne figure sur la photographie de son passeport, ce qui acterait pour certain.e.s la reconnaissance officielle de Neil Harbisson en tant que cyborg. Aujourd’hui, en partenariat avec Pol Lombarte, autre cyborg, il présente Sonochromatique (2023), une installation ludique qu’ils sont venus installer eux-mêmes : un piano produisant du son et des couleurs par le biais de lampes, et permettant ainsi au visiteur de faire le chemin inverse de Neil Harbisson, du son vers la couleur.

Espace mental

L’intérêt de Cerveau machine se trouve également dans son parcours, très pertinent, qui montre comment les artistes parviennent à tisser des liens très proches, parfois intimes, avec la machine, sans forcément faire corps avec. Pour son œuvre Spider and I (2020), Fabien Zocco s’est ainsi équipé, le temps de l’exposition, d’un bracelet connecté analysant ses signaux biométriques retranscrits in situ par un hexapode. Soit un robot à six pattes évoquant une grosse araignée mécanique et réagissant par des mouvements à l’état de calme ou d’agressivité du jeune artiste français.

Quant au studio Mentalista, dirigé par Bastien Didier, il exploite les capacités cérébrales du cerveau et présente Mental Garden (2022), une installation dite neuro-interactive qui, sous la forme d’une capsule, invite le visiteur à se remémorer un souvenir tout en posant sur son front un bloc collectant ses ondes cérébrales, traduites par la machine en fleurs numériques afin d’alimenter une blockchain écologique. Tout un concept.

Des expériences ludiques, Cerveau machine n’en manque pas. Strands of mind, ce film VR réalisé en 2021 par Adrian Meyer, en atteste et se révèle être de toute beauté. À l’opposé des trop nombreuses productions psychédéliques criardes, son court-métrage contemplatif nous emmène en balade au cœur d’un environnement organique et végétal, en direction d’un fœtus relié à une forme énigmatique : un choc esthétique qui n’est pas sans rappeler le final du film de Stanley Kubrick, 2001, l’Odyssée de l’espace

The Uncanny Valley of Replika ©Lucie Lesbats/Cube Garges

Réalités artificielles

Évidemment, plusieurs œuvres présentées ici ont fait appel à l’IA. Parmi elles, la plus fascinante et la plus perturbante est sans aucun doute The Uncanny Valley of Replika. Pour réaliser ce court-métrage documentaire, volontiers expérimental, au rendu mi-figuratif mi-abstrait, Inès Sieulle s’est servie de l’application Replika, dirigée par une intelligence artificielle. Laquelle, à partir d’éléments de conversations, permet notamment de créer votre ami sur mesure ou de réveiller les morts. C’est flippant, parfois troublant, mais The Uncanny Valley of Replika séduit quoiqu’il arrive par sa volonté de questionner notre manière d’appréhender l’émergence de l’intelligence artificielle dans notre monde, ainsi que les troubles qu’elle génère.

Au total, l’exposition Cerveau Machine dévoile seize œuvres, formant un univers fascinant et hétéroclite, où se cotoîent différents médiums : dessins, sculptures, vidéos, installations interactives, IA, cyborgs… Un espace d’expression rêvé pour les artistes, qui en profitent pour sonder l’avenir de notre société chamboulée par les avancées rapides en neurosciences, sciences cognitives et machine learning. 

À lire aussi
« La technologie ne m'intéresse que pour me connecter à la nature » : rencontre avec Neil Harbisson, pionnier du cyborg art
Portrait de Neil Harbisson ©Dilip Bhoye
« La technologie ne m’intéresse que pour me connecter à la nature » : rencontre avec Neil Harbisson, pionnier du cyborg art
Depuis 2004, Neil Harbisson vit et crée avec une antenne implantée dans le crâne. Alors qu’il s’apprête à exposer ses nouveaux travaux au…
25 août 2023   •  
Écrit par Maxime Delcourt
IA, anges, esprits et archéologie alien : la Biennale d’Helsinki contemple les nouveaux mondes
“Your Chosen Pilgrimage”, 2023 ©Danielle Brathwaite-Shirley
IA, anges, esprits et archéologie alien : la Biennale d’Helsinki contemple les nouveaux mondes
La Biennale d’Helsinki a de nouveau ouvert ses portes, il y a quelques jours (le 12 juin). Pour cette nouvelle édition, elle présente à…
15 juin 2023   •  
Écrit par Lila Meghraoua
Explorez
Broken Spectre : la déforestation vue par Richard Mosse
“Broken Spectre”, Centre PHI, 2024 ©Julien Grimard
Broken Spectre : la déforestation vue par Richard Mosse
À travers des images viscérales - tantôt contemplatives, tantôt terrifiantes - et des procédés technologiques dont il a fait sa...
03 juin 2024   •  
Écrit par Adrien Cornelissen
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Book club : « Manifesto for Cyborgs » de Donna Haraway
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres...
23 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Que penser d'Artificial Dreams, l'expo qui interroge l'IA au cœur de la création artistique ?
“AI & Me” ©Mots
Que penser d’Artificial Dreams, l’expo qui interroge l’IA au cœur de la création artistique ?
Des humains qui virevoltent dans les airs, des plantes robotisées, des fonds marins en effervescence, des bestioles et des végétaux...
17 mai 2024   •  
Écrit par Benoit Gaboriaud
Bill Viola, au seuil de l'image et du temps
Bill Viola. “Sculptor of Time” ©Tempora/Anthony Dehez
Bill Viola, au seuil de l’image et du temps
En 18 œuvres vidéo aussi diverses (écrans, installations, salles immersives) que puissantes, l’exposition “Sculptor Of Time” du Musée de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Laurent Catala
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Art numérique : 5 revues spécialisées à découvrir absolument
Double page extraite de “Fisheye Immersive - La Revue”
Art numérique : 5 revues spécialisées à découvrir absolument
Ces derniers mois, de nombreuses revues dédiées à l'art numérique voient le jour et amènent à l'évidence du sérieux, de la crédibilité et...
À l'instant   •  
Écrit par Zoé Terouinard
De la création de l'IA à la prison : l'incroyable destin d’Alan Turing
De la création de l’IA à la prison : l’incroyable destin d’Alan Turing
Considéré comme l’un des pères de l’informatique, il faudra 50 ans pour que l'héritage d’Alan Turing soit enfin reconnu et admiré. Retour...
12 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Qui est Jérémy Griffaud, l'artiste français présent à Sónar+D ?
“The Garden”, 2024 ©Jérémy Griffaud
Qui est Jérémy Griffaud, l’artiste français présent à Sónar+D ?
Cette année, Sónar Realities+D se transforme en un véritable terrain de jeu VR ! Curaté par Fabbula, en partenariat avec Octobre...
11 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Tuto : les secrets d'Aurèce Vettier pour créer en collaboration avec l'IA
aurèce vettier, “second tree prosthesis (forms derived from hemp)”, AV-2022-U-259, sculpture en bronze à partir de formes générées par IA. Exposition à la Fondation Brownstone, Paris, 2022. ©Nicolas Brasseur
Tuto : les secrets d’Aurèce Vettier pour créer en collaboration avec l’IA
En collaboration avec l’IA, Aurèce Vettier façonne la nature à son image, avec ses erreurs poétiques, ses feuilles asymétriques et ses...
10 juin 2024   •  
Écrit par Benoit Gaboriaud