Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles

23 mai 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Premier contact : Gala Hernández López en 3 infos essentielles
©Julien Liénard

Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique. Pour ce faire, il faut d’abord, du côté de l’artiste en question, s’être fait reconnaître. C’est l’objectif de « premier contact », série de mini-portraits pensés comme des speed-meeting, des premiers points d’accroche avec de jeunes artistes et leurs univers si singuliers. Cette fois, Fisheye Immersive s’intéresse à l’artiste, cinéaste et chercheuse Gala Hernández López qui s’attèle à dénoncer le capitalisme computationnel à travers une vision féministe.

Un élément biographique

Née en 1993 à Murcie (Espagne), Gala Hernández López vit et travaille aujourd’hui entre Paris et Berlin. Doctorante à l’École doctorale esthétique, sciences et technologie des Arts de l’Université Paris 8, cette Européenne dans l’âme s’illustre aussi bien dans la recherche que dans la pratique artistique et le cinéma, et développe actuellement un projet de recherche-création sur la capture d’écran comme média à l’ère post-Internet.

Dans ses docu-fictions et autres installations vidéos, l’artiste dissèque les modes économiques liés au virtuels d’un point de vue féministe et critique, ce qui lui a notamment valu d’être résidente de l’Académie de France à Madrid, d’animer des ateliers de recherche-création, de donner des conférences performées à la Filmuniversität Konrad Wolf, en Allemagne, et d’être exposée au Salon de Montrouge ou lors de la Biennale Nova_XX au Centre Wallonie-Bruxelles/Paris,

Screenshot du film Hold on for dear life, 2024 ©Gala Hernández López

Une œuvre

Sa dernière création, Hold on for dear life, fait suite à deux premiers volets d’une série de films – La Mécanique des fluides (2022) et for here am i sitting in a tin can far above the world (2024) – invitant à réfléchir sur les processus d’individuation contemporains dans son articulation aux algorithmes et aux flux numériques de données et de capitaux. C’est technique, certes, mais c’est surtout impressionnant de poésie, de narration et d’expérimentation dans le montage.

Actuellement en développement, for here am i sitting in a tin can far above the world prend la forme d’une installation multi-écrans expérimentale qui explore les liens entre la culture crypto et la pensée magique en Espagne, en prenant pour toile de fond la crise économique de 2008. Sélectionné au Short Form Station de la Berlinale 2023, lauréat du Bremen Award for Video Art 2023, du dispositif Fonds Régional pour les Talents Emergents (FoRTE) 2023, ainsi que du dispositif Fonds d’aide à la création immersive du CNC, ce projet prend sa source dans les travaux de recherche de Gala Hernández López sur la culture crypto, et plus précisément encore les crypto-actifs et la blockchain en Espagne. 

Un haut fait d’arme

Pour comprendre la réalisation d’un projet tel que Hold on for dear life, il faut très probablement évoquer La Mécanique des fluides, tant ce moyen-métrage, sorti en 2022 et soutenu par le CNC – DICRéAM, multiplie les honneurs ! Prenant comme point de départ la lettre de suicide virtuelle d’un incel publiée sur Reddit en 2018, à laquelle le film souhaite répondre, La Mécanique des fluides reçoit dans la foulée le précieux César du meilleur court métrage documentaire 2024… mais pas que. Grand Prix de la Compétition Contrebande, Prix France Télévisions de la Meilleur.e Auteur.e de Court-métrage toutes compétitions confondues, Prix de l’œuvre expérimentale 2023 de La Scam…

En tout, le film reçoit plus d’une dizaine de récompenses, toutes venant saluer les prises de position d’une réalisatrice qui s’attaque ici au capitalisme numérique à travers l’exemple des applications de rencontre. Pour Gala Hernández López, la figure de l’incel (soit « involuntary celibate » ou « célibataire involontaire ») incarne « une désolation humaine très sombre, liée à l’atomisation sociale produite par Internet et les écrans ». Elle développe, à propos de son film : « Je voulais explorer leurs affects qui résonnaient en moi d’une manière inattendue, car je me suis aussi retrouvée souvent terriblement seule derrière l’écran de mon téléphone portable, obnubilée par son illusion de connectivité et de sociabilité. » Entre récit intime et velléités politiques, Gala Hernández López crée ainsi tout un imaginaire visuel à partir de collages de vidéos YouTube, d’images d’archives et d’animation 3D, tout en saisissant au mieux ce sentiment d’incertitude qui semble actuellement flotter au-dessus du monde.

À lire aussi
Premier contact : Libby Heaney, en 3 infos essentielles
Vue de l’installation “Ent-, Light Art Space”, avec l’aimable autorisation de LAS ©Andrea Rossetti.
Premier contact : Libby Heaney, en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique. Pour ce faire, il faut d’abord, du côté…
23 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Premier contact : Jason Isolini en 3 infos essentielles
Vue de l’exposition “You’re Bringing Me Down”, Jason Isolini, 2024 ©Picture Theory Gallery, New York
Premier contact : Jason Isolini en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique. Pour ce faire, il faut d’abord, du côté…
20 mars 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Premier contact : Jonathan Jay Lee en 3 infos essentielles
“Take Your Time” ©Jonathan Jay Lee
Premier contact : Jonathan Jay Lee en 3 infos essentielles
Être artiste, c’est permettre la rencontre avec une œuvre, une pensée, un thème, une esthétique. Pour ce faire, il faut d’abord, du côté…
10 février 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Explorez
Qui est Jérémy Griffaud, l'artiste français présent à Sónar+D ?
“The Garden”, 2024 ©Jérémy Griffaud
Qui est Jérémy Griffaud, l’artiste français présent à Sónar+D ?
Cette année, Sónar Realities+D se transforme en un véritable terrain de jeu VR ! Curaté par Fabbula, en partenariat avec Octobre...
11 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"Anxious Arrivals", la quintessence de la performance XR ?
“Anxious Arrivals” ©Eric Joris & Isjtar Vandebroeck
« Anxious Arrivals », la quintessence de la performance XR ?
Imaginé et conçu par l’équipe de CREW, “Anxious Arrivals” repousse les frontières de la performance en réalité étendue. À...
10 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
On fait le point. Que penser de Sora, l'outil qui génère des vidéos grâce à l'IA ?
© OpenAI
On fait le point. Que penser de Sora, l’outil qui génère des vidéos grâce à l’IA ?
À chaque jour, son innovation. La dernière en date ? Sora, la nouvelle technologie d'OpenAI permettant de générer des vidéos...
07 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
5 œuvres immersives à découvrir au festival d'animation d'Annecy
“Ito Meikyu” ©Boris Labbé
5 œuvres immersives à découvrir au festival d’animation d’Annecy
Depuis 2015, le grand festival d’animation d’Annecy élargit sa programmation à l’immersif, jusqu’à devenir un événement référence dans le...
06 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
De la création de l'IA à la prison : l'incroyable destin d’Alan Turing
De la création de l’IA à la prison : l’incroyable destin d’Alan Turing
Considéré comme l’un des pères de l’informatique, il faudra 50 ans pour que l'héritage d’Alan Turing soit enfin reconnu et admiré. Retour...
12 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Qui est Jérémy Griffaud, l'artiste français présent à Sónar+D ?
“The Garden”, 2024 ©Jérémy Griffaud
Qui est Jérémy Griffaud, l’artiste français présent à Sónar+D ?
Cette année, Sónar Realities+D se transforme en un véritable terrain de jeu VR ! Curaté par Fabbula, en partenariat avec Octobre...
11 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Tuto : les secrets d'Aurèce Vettier pour créer en collaboration avec l'IA
aurèce vettier, “second tree prosthesis (forms derived from hemp)”, AV-2022-U-259, sculpture en bronze à partir de formes générées par IA. Exposition à la Fondation Brownstone, Paris, 2022. ©Nicolas Brasseur
Tuto : les secrets d’Aurèce Vettier pour créer en collaboration avec l’IA
En collaboration avec l’IA, Aurèce Vettier façonne la nature à son image, avec ses erreurs poétiques, ses feuilles asymétriques et ses...
10 juin 2024   •  
Écrit par Benoit Gaboriaud
"Anxious Arrivals", la quintessence de la performance XR ?
“Anxious Arrivals” ©Eric Joris & Isjtar Vandebroeck
« Anxious Arrivals », la quintessence de la performance XR ?
Imaginé et conçu par l’équipe de CREW, “Anxious Arrivals” repousse les frontières de la performance en réalité étendue. À...
10 juin 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard