Qui est Maria Than, l’artiste qui explore l’assimilation culturelle grâce à la réalité augmentée ?

Qui est Maria Than, l'artiste qui explore l'assimilation culturelle grâce à la réalité augmentée ?

Suite à la découverte de la XR par l’entremise d’un de ses professeurs, la jeune diplômée en graphisme Maria Than se prend de passion pour le monde de la technologie qu’elle utilise à des fins aussi créatives que sociales. Une révélation !

Issue d’une famille anglaise et franco-vietnamienne, Maria Than s’inspire de son propre parcours pour parler d’identité et d’assimilation culturelle. Actuellement exposée à la arebyte Gallery, à Londres, où elle est également en résidence, l’artiste utilise différents supports numériques pour parler de ses origines et du rapport qu’elle entretient avec son histoire et celle de sa famille. Composée d’oeuvres numériques interactives – réalité virtuelle, IA, animation ou encore images de synthèse -, son exposition Homage To Quan Âm doit son nom à la désignation vietnamienne du bodhisattva (divinité bouddhiste) associé à la compassion, à la miséricorde et à la médecine. Durant le parcours, Than raconte son tiraillement entre la culture de sa famille et les préjugés racistes de ses camarades, la poussant à s’éloigner elle-même de ses racines. On parle alors d’assimilation culturelle. 

Travail personnel, résonance universelle

Cette identité fragmentée est précisément celle avec laquelle Maria Than tente de renouer à travers ce premier solo show, très personnel, fait d’œuvres à l’esthétique faussement vintage. C’est ainsi qu’elle nous fait le récit de la formation de son identité en trois actes : le refus, symbolisant la peur de l’isolement dès la petite enfance ; la compréhension, signifiant l’appréciation compatissante de la famille ; et l’acceptation, représentant l’adoption du patrimoine. « Mettre en place cette exposition fut un processus très émotionnel et personnel qui m’a obligé à me replonger dans des souvenirs à la fois difficiles et joyeux », confie-t-elle au média Creative Lives in Progress, tout en précisant à quel point Homage To Quan Âm est centrée sur ses racines vietnamiennes, son expérience d’enfant britannique à Paris et son immersion dans le bouddhisme tibétain et le catholicisme.

Si Maria Than raconte cette expérience de jeune femme racisée en Europe à travers son art, elle s’en sert également pour créer des initiatives tournée autour du numérique et des enjeux sociaux. Avec ses amies Anna Tsuda, Safiya Ahmed et Bristy Azmi, la designer numérique a notamment fondé Ricebox Studio en référence à leurs origines indiennes mutuelles (elles sont japonaise, indienne, bengali et vietnamienne) afin de mettre en lumière des sujets tels que l’écologie ou le racisme. « Notre mission est d’utiliser la technologie créative et le design pour le bien social et d’entamer des conversations sur des sujets importants », explique Maria Than, consciente du caractère nécessaire des actions de ce genre. Et de la pertinence des outils numériques au moment de favoriser la découverte de soi, la compréhension de l’autre, et donc la mise en avant d’autres récits, moins occidentaux.

À lire aussi
Cécile B. Evans : « Je suis convaincu.e de développer des projets qui réfléchissent notre société »
“What The Heart Wants”, 2016, ©Cécile B. Evans
Cécile B. Evans : « Je suis convaincu.e de développer des projets qui réfléchissent notre société »
Depuis une décennie, Cécile B. Evans navigue entre différents médiums artistiques. Orchestrant un va-et-vient constant entre le…
02 janvier 2024   •  
Dans la vie d’un.e jeune artiste numérique : de l’école à la galerie
“All The Hidden Things”, 2021 ©Tabitha Swanson
Dans la vie d’un.e jeune artiste numérique : de l’école à la galerie
De sa chambre à l’école, de l’école aux galeries, des galeries aux musées, comment devient-on un artiste numérique qui compte ?…
12 février 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"Ne nous libérez pas, on s'en occupe" : quand les artistes utilisent le digital pour questionner l'héritage colonial
“Voidwalker” ©Serwah Attafuah
« Ne nous libérez pas, on s’en occupe » : quand les artistes utilisent le digital pour questionner l’héritage colonial
Alors que la question autour de la décolonisation des musées se pose à intervalles réguliers ces dernières années, nombre d’institutions…
09 août 2023   •  
Écrit par Maxime Delcourt
Explorez
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
“Attila cataracte ta source/aux pieds des pitons verts/finira dans la grande mer/gouffre bleu/nous nous noyâmes/dans les larmes marées de la lune”, Pavillon français, Julien Creuzet ©Jacopo La Forgia
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
Alors que la 60ème édition de la Biennale de Venise vient d’être inaugurée, zoom sur cinq artistes qui mettent l’art numérique au centre...
18 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"Poetics of Encryption", l'exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies
“holding death close”, 2021. Video still ©enorê
« Poetics of Encryption », l’exposition qui explore notre relation (complexe) aux technologies
Présentée à la galerie KW et inspirée du livre “Poetics of Encryption: Art and the Technocene” de Nadim Samman, l'exposition berlinoise...
16 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"À quoi rêvent les ondes ?" La belle exposition du collectif Bones & Clouds
“D'ici peu...” ©Bones & Clouds
« À quoi rêvent les ondes ? » La belle exposition du collectif Bones & Clouds
Matérialiser ce qui échappe à notre perception ; créer un point de connexion entre l'art, la science et la spiritualité ; éprouver...
15 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
"What The Punk!", le documentaire qui décrypte la naissance des CryptoPunks
Extrait du documentaire “What The Punk!”
« What The Punk! », le documentaire qui décrypte la naissance des CryptoPunks
Présenté lors de la dernière édition du Festival international du film sur l’art (FIFA), “What The Punk!” revient sur l’une des plus...
12 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Botanique et science-fiction : rencontre avec l'artiste pluridisciplinaire Léa Collet
Botanique et science-fiction : rencontre avec l’artiste pluridisciplinaire Léa Collet
Candide l’affirmait : “Il faut cultiver notre jardin”. L’artiste Léa Collet, elle, cultive le sien sur le vaste terrain du numérique....
19 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Book club : "Le Samouraï virtuel" de Neal Stephenson
Book club : « Le Samouraï virtuel » de Neal Stephenson
Avant de s’imposer dans les musées, l’art numérique trouve sa source dans les bibliothèques. « Book Club » revient sur ces livres...
19 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
“Attila cataracte ta source/aux pieds des pitons verts/finira dans la grande mer/gouffre bleu/nous nous noyâmes/dans les larmes marées de la lune”, Pavillon français, Julien Creuzet ©Jacopo La Forgia
Biennale de Venise : 5 artistes numériques à retrouver sur place
Alors que la 60ème édition de la Biennale de Venise vient d’être inaugurée, zoom sur cinq artistes qui mettent l’art numérique au centre...
18 avril 2024   •  
Écrit par Zoé Terouinard
Bill Viola, au seuil de l'image et du temps
Bill Viola. “Sculptor of Time” ©Tempora/Anthony Dehez
Bill Viola, au seuil de l’image et du temps
En 18 œuvres vidéo aussi diverses (écrans, installations, salles immersives) que puissantes, l’exposition “Sculptor Of Time” du Musée de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Laurent Catala